Nous avons regardé Padmavati

C’est un film indien superbe (selon notre #SubjectivOmetre) sort en 2018 et par rĂ©alisĂ© par Sanjay Leela Bhansali.

A notre #ConseilOmetre, nous montons Ă  19 (sur 20) !
Vraiment, pour nous, il vaut le détour. Ne serait-ce que pour le découvrir et voir si ce genre peut vous plaire.

 

… La suite en dessous de la vidĂ©o

 

 

REGARDER LA VIDEO : BITTUBE 🎩 Nous soutenir avec l’APP-BitTubeÂ đŸ’± 🎬 YOUTUBE

📓 REF. : http://parfum-de-cinema.fr
🎬 YOUTUBE : https://lc.cx/mRqZ
🎩 BITTUBE https://lc.cx/mRc8
Nous soutenir avec l’APP-BitTube https://lc.cx/mRGXÂ đŸ’±

đŸŽ¶ MUSIQUE GENERIQUE GrĂ©goire Lourme : http://www.gregoirelourme.com


PrĂ©ambule : Nous avons dĂ©cidĂ© d’introduire le #SubjectivOmetre et l #EnthousiasmOmetre mais aussi le #ConseilOmetre
Ca fait un petit moment
 depuis le début que nous en parlons ensemble et on savait pas trop comment faire

Nous verrons avec vous avec au fur et Ă  mesure.
Bref au #SubjectivOmetre, « en toute subjectivitĂ© » (donc) par ex:  c’est un ‘bon film’
Et Ă  l’ #EnthousiasmOmetre par ex: nous Ă©tions contents de l’avoir vu
– VoilĂ  les prĂ©cautions prises sur de langage et abus de langage
On espĂšre que vous nous suivrez Ă©galement en ce sens *Ometre, ‘avis’ personnel.

 

Alors, pour le reste, wikipédia me dit « Le film est inspiré du poÚme épique Padmaavat du poÚte soufi Malik Muhammad Jayasi. »
C’est vraiment intĂ©ressant et complexe : je ne me risquerai pas Ă  affirmer quoi que ce soit.
Il semblerait que la reine « Padmini , Ă©galement connu sous le nom de Padmavati » ait existé  ou pas.

« reine indienne lĂ©gendaire du XIIIe au XIVe siĂšcle » (
) « de nombreux historiens modernes doutent de l’authenticitĂ© des lĂ©gendes Padmin »
(beaucoup, beaucoup plus d’infos : ici)

 

L’histoire concernant la sortie du film me parait assez bien racontĂ©e ici ou là ; je ne vais pas la rĂ©Ă©crire.
En gros : les fondamentalistes hindous n’ont pas aimĂ©. Et un responsable du parti au pouvoir a promis 100 millions de roupies (1,3 million d’euros) Ă  qui couperait la tĂȘte de Deepika Padukone, l’actrice superstar qui tient le rĂŽle-titre.

 

Ici [LIEN], il est précisé que la description des peuples Rajputs et Khiljis, est souvent trop caricaturale dans ce film. « Les Rajputs sont présentés comme un peuple avec un des principes et un honneur sans limites, tandis que les Khiljis, et surtout le sultan Alauddin est dépeint comme le diable en personne. »

Mais aussi que 26 scĂšnes ont Ă©tĂ© supprimĂ©es pour satisfaire les dĂ©tracteurs du film : ils trouvaient que Alauddin n’était pas montrĂ© de maniĂšre assez dĂ©testable.

Il est donc possible que la version orininale n’ait pas Ă©tĂ© montĂ©e de façon aussi caricaturale.

Note, le suicide dont il est question dans ce film,  le Jauhar , parfois orthographié Jowhar ou Juhar est un fait historique bien réel.
Il s’agissait d’une coutume hindoue d’ auto-immolation massive par des femmes pour Ă©viter la capture, l’esclavage et le viol par tout envahisseur Ă©tranger lors de dĂ©faites pendant une guerre


Le sujet dépasse de trÚs loin mes quelques lignes écrites :

Le jauhar est un suicide collectif de femmes. Les hommes allaient ensuite attendre la mort sur le champ de bataille.

Il existait également le sati : veuves se suicidant par immolation.

Et puis Jauhar Ă©tait perçu diffĂ©rement selon que l’observateur soit hindou ou musulman :
les hindoux y voyant un acte héroïque, les musulmans une superstition.

J’imagine que cette diffĂ©rence de perception (hindoux comme ci, musulmans comme ça) est une gĂ©nĂ©ralisation. J

Et puis, c’est courant dans l’histoire comme dans nos vies : les opposants ont souvent chacun leur vision d’un mĂȘme fait.

Sur ce : merci d’avoir lu jusqu’ici.

Et bon visionnage Ă  vous.

Nous serons ravis de recevoir tout commentaire respectueux que vous ayez envie de partager.

 

L&V 🎎

« Parfum de cinema »,critique,vlog,avis,film,movie,#SubjectivOmetre,#enthousiasmOmetre,#ConseilOmetre