Nous avons regardé L’hirondelle d’Or

Alors là, c’est un des rares films qui a réussi à être mémorable pour moi.
J’ai tendance à tout oublier dans la foulée : aussitôt vu, aussitôt balayé…

Mais celui-ci, après un seul visionnage, je m’en souviens plutôt pas mal.
Ce n’était pourtant pas le plus facile à regarder. (A moins que ce soit justement pour ça ?…)

 

… La suite en dessous de la vidéo

 

 

REGARDER LA VIDEO : BITTUBE 🎦 Nous soutenir avec l’APP-BitTube 💱 🎬 YOUTUBE
 


Sound cloud https://lc.cx/mRqR 🎧

Jamendo Music 🎶 https://lc.cx/mRqH  🎧

📓 REF. : http://parfum-de-cinema.fr
🎬 YOUTUBE : https://lc.cx/mRqZ
🎦 BITTUBE https://lc.cx/mRc8
Nous soutenir avec l’APP-BitTube https://lc.cx/mRGX 💱

 

🎶 MUSIQUE GENERIQUE Grégoire Lourme : http://www.gregoirelourme.com


Préambule : Nous en avons parlé la dernière fois
Nous avons décidé d’introduire le #SubjectivOmetre et l #EnthousiasmOmetre mais aussi le #ConseilOmetre
Ca fait un petit moment… depuis le début que nous en parlons ensemble et on savait pas trop comment faire…
Nous verrons avec vous avec au fur et à mesure.
Bref au #SubjectivOmetre, « en toute subjectivité » (donc) c’est un ‘bon film’
Et à l’ #EnthousiasmOmetre nous étions contents de l’avoir vu
– Voilà les précautions prises sur de langage et abus de langage
On espère que vous nous suivrez également en ce sens *Ometre, ‘avispersonnel.

 

L’hirondelle d’or.

Un des films préférés de Laurent.
( Il a eu la chance de le voir en diffusion « spéciale » avec le réalisateur et l’actrice principale )

Un film Hong-Kongais du réalisateur King Hu, sorti en 1966.

Un film dont le héros est une héroïne, jouée par Cheng Pei-pei

Le réalisateur avait un petit budget pour ce film. Il n’a donc pas pris de stars comme acteurs.
Il choisit Cheng Pei-pei en raison de sa formation de danseuse…
(Note de Laurent c’est aussi la formation de « cirque de Pékin » de Jacky Chan, Yuen Woo-Ping & Co )
Et l’hirondelle d’or la révélera en tant que star. 🙂
Elle jouera également dans Le Retour de l’hirondelle d’or réalisé cette fois par Chang Cheh, un des principaux réalisateurs du studio Shaw Brothers

L’hirondelle d’or fut un succès malgré sa date de sortie : avril 1966
A cette période, il y eu des émeutes à Hong Kong.

Je vous mets une copie de ce que j’ai lu. Je trouve que pratiquement les mêmes mots pourraient être écrits aujourd’hui sur la situation française (mouvement gilets jaunes) :
Emeutes de Hong Kong en 1966

Les émeutes de 1966 à Hong Kong sont une série de troubles qui se sont déroulés au printemps 1966 dans les rues de Kowloon (Hong Kong). Les émeutes ont commencé sous la forme de manifestations pacifiques contre la décision du gouvernement colonial britannique d’augmenter le tarif de Star Traversée du port de ferry à pied de 25%.

Une personne est morte lors des émeutes, des dizaines de personnes ont été blessées et plus de 1 800 personnes ont été arrêtées au cours de la tourmente.
(…)
Cause sous-jacente

Les années 1960 ont été une période de mécontentement croissant face à la domination coloniale britannique . Les conditions de vie et de travail de la population en général étaient médiocres et la corruption dans les fonctions officielles prédominait. Les citoyens se méfiaient de la police corrompue et de l’iniquité de la police. Comme lors des émeutes ultérieures à Hong Kong en 1967 , les troubles sociaux atteignaient un point d’ébullition.

 

NOTE de Laurent :

Nous sommes en 1966 le « héro » est une femme
Dans l’histoire on a des méchants et des gentils et à un moment donné « tout le monde meurt » … SAUF le ‘corps d’élite’ qui s’avère être : des Femmes
Ce film en 1966 raconte une histoire « médiévale » dans laquelle le héro est une femme.

Dans cette fameuse époque « moyen age » il y avait des FEMMES HEROS / qui étaient des héros
Et ce cinéma de 1966 relate en 1966 une histoire d’héroïne
Ça c’était pour le féminisme « à la » Simone de Beauvoir
Dans la VRAIE vie, celle de tous les jours il y a TOUJOURS eu des histoires avec des femmes et ça à travers le monde entier, sur toute notre planète !
C’est simplement que Simone de Beauvoir ne les connaît pas…

 

L&V 🎎

« Parfum de cinema »,critique,vlog,avis,film,movie,#SubjectivOmetre,#enthousiasmOmetre,#ConseilOmetre