Nous avons regardĂ© Invasion Los Angeles. C’est un film de John Carpenter sorti en 1988

MalgrĂ© un dĂ©but prometteur, avec un prĂ©dicateur dont le message pourrait ĂȘtre trĂšs actuel, nous n’avons pas aimĂ©.

Le film repose sur l’idĂ©e d’une critique sociale qui aurait pu ĂȘtre sympa, mais, pour nous, ça ne fonctionne pas
 Nous aurions pourtant vraiment apprĂ©ciĂ© trouver dans cette histoire un message percutant.

Y’avait de l’idĂ©e, malheureusement, ça s’arrĂȘte Ă  l’idĂ©e


… La suite en dessous de la vidĂ©o

 

REGARDER LA VIDEO : BITTUBE 🎩 Nous soutenir avec l’APP-BitTubeÂ đŸ’± 🎬 YOUTUBE



Sound cloud https://soundcloud.com/user-556852221/invasion-los-angeles 🎧

Jamendo MusicÂ đŸŽ¶ Jamendo https://www.jamendo.com/track/1612002/invasion-los-angeles 🎧

📓 REF. : http://parfum-de-cinema.fr/?p=28
🎬 YOUTUBE : https://youtu.be/ttVBXPvvSkI
🎩 BITTUBE https://bit.tube/play?hash=QmVHDH76ftDwr758aKnvB8mdTJzHUgGdQfpKQQ6PfkFWJ3&channel=230796
Nous soutenir avec l’APP-BitTube https://lc.cx/mRGXÂ đŸ’±

 

đŸŽ¶ MUSIQUE GENERIQUE GrĂ©goire Lourme : http://www.gregoirelourme.com


AprÚs quelques recherches nous trouvons que :
« Avec Prince des tĂ©nĂšbres (1987), ce film fait partie des deux productions aux budgets plus modestes rĂ©alisĂ©es par Carpenter Ă  la suite de l’Ă©chec commercial
Des Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin. » (Source Wikipédia)

Ceci explique peut-ĂȘtre cela.
Nous avons regardé le film sans avoir consulté les fiches ciné avant.
J’envisageais de faire le contraire la prochaine fois, mais finalement j’hĂ©site. En effet : nous jugeons le film comme mauvais. C’est notre rĂ©action Ă  chaud aprĂšs le visionnage. Notre avis est bien sĂ»r totalement subjectif


Et, oh surprise, en faisant des recherches, je trouve :

« Invasion Los Angeles est un chef-d’oeuvre. Point final. Mais c’est aussi une oeuvre visionnaire qui a prophĂ©tisĂ© le monde dans lequel nous vivons avec 30 ans d’avance. Et il ne faut pas plaisanter avec lui »  (SOURCE ECRANLARGE )

Peut-ĂȘtre faut-il continuer Ă  rĂ©aliser nos vidĂ©os « sans aucune informations prĂ©alables » (ou le moins possible, ou ne pas aller les chercher exprĂšs avant) ?

Si vous souhaitez le regarder, vous pouvez le trouver en visionnage libre sur DailyMotion
Partie 1 : https://www.dailymotion.com/video/x1s8wek
Partie 2 : https://www.dailymotion.com/video/x1s96k0


Note :

Dans la vidĂ©o nous parlons d’une bagarre nous Ă©tant parue interminable.

VĂ©rification faite, elle dure 5 vraies minutes.

Pour ceux que ça intĂ©resse voici un article de Kombini sur ce film. Il contient une vidĂ©o en anglais comprenant des extraits et des documents d’archive. http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/invasion-los-angeles-john-carpenter-video/

 

Pour finir :

« Los Angeles Invasion » en 5 mots :

 

Lunettes, invasion, propagande, rebelles, science-fiction

 

Résumé en 5 mots de la fiche wikipédia :

film, Carpenter, invasion, lunettes, propagande

 

Résumé en 25 mots de la fiche wikipédia :

  1. film
  2. science-fiction
  3. nouvelle
  4. Fascinateurs
  5. John Carpenter
  6. John Nada
  7. Frank Armitage
  8. gouverné
  9. extraterrestres
  10. humains
  11. apathique
  12. lunettes
  13. omniprésente
  14. propagande
  1. invasion
  2. rebelles
  3. Fascinateurs
  4. budgets
  5. modeste
  6. Roddy Pipe
  7. lutteur
  8. critique
  9. capitalisme
  10. exploitation

 

Résumé du film et de la fiche wikipédia, en 10 lignes, selon Valérie :

 

Los Angeles invasion est un film de science-fiction amĂ©ricain sorti en 1988 et rĂ©alisĂ© par John Carpenter. Il s’inspire de la nouvelle « Les fascinateurs », de Ray Faraday Nelson.

Dans cette histoire, John trouve une paire de lunettes lui permettant de voir le monde tel qu’il est rĂ©ellement. Il constate alors que des extra-terrestres ayant l’apparence d’humains sont aux commandes. Ils dirigent au moyen d’une propagande subliminale et omniprĂ©sente.

DĂ©cidant d’intervenir, il embarque Frank Armitage dans son aventure et les deux hĂ©ros rejoignent une bande de rebelles organisĂ©s.

Le film est une critique du capitalisme exploitant les pauvres et les opprimés et des médias incitants à consommer toujours plus.

Avis personnel : certains passages restent trĂšs actuels, mais le sujet aurait gagnĂ© Ă  ĂȘtre traitĂ© de façon plus profonde : on reste Ă  la surface et les points forts du film ne sont pas exploitĂ©s.

 

Notes :

John Nada, de son vrai nom Roddy Pipe, est un lutteur professionnel. Il a participé à la mise en scÚne de la mémorable bagarre, durant 5 minutes, présente dans le film.

L&V 🎎